<< view all Insights

70 ans après Hiroshima, certains experts avancent d’autres arguments pour expliquer la fin du conflit

Commentaires de Marc Finaud pour la RTS

Il y a 70 ans jour pour jour, les Etats-Unis larguaientla première bombe atomique sur Hiroshima. A l'occasion des commémorations, la Radio Télévision Suisse (RTS) est revenue, dans son journal de 19h30 du jeudi 6 août, sur les événements, en s'intéressant plus particulièrement à la question de savoir si c'est ce bombardement, conjugué à celui de Nagasaki, qui a mené à la capitulation japonaise.

Dans le reportage, notre expert Marc Finaud donne son analyse:

« Aujourd'hui, des historiens américains et japonais ont prouvé, documents à l'appui, que cet argument est fallacieux. Ce n'est pas le bombardement nucléaire d'Hiroshima et de Nagasaki qui a provoqué la capitulation du Japon, c'est l'entrée en guerre de l'Union soviétique. »

Et d'ajouter: « Pour les Japonais, finalement, il n'y avait pas une différence fondamentale entre cette arme nouvelle, cette arme atomique, et les bombardements conventionnels qui avaient précédé. »