<< view all News

French-speaking African Officials Trained in Implementing the Arms Trade Treaty (ATT) / Cours de formation sur la mise en œuvre du Traité sur le commerce des armes /TCA) en Afrique francophone

French-speaking African Officials Trained in Implementing the Arms Trade Treaty (ATT)

Within the framework of the ATT Network the GCSP organized its sixth executive education course on effective implementation of the Arms Trade Treaty (ATT) from 26 to 30 September 2016 in Dakar (Senegal) jointly with its Senegalese partners (the National Commission on Small Arms and Light Weapons, the Senegalese Armed Forces, and the Centre for Graduate Studies on Defence and Security – CHEDS). Some 47 participants took part in this course delivered in French. They were both civilian and military officials as well as representatives of civil society organisations from 14 African countries (Burkina Faso, Burundi, Cameroon, Chad, Comoros, Congo, Côte d’Ivoire, Democratic Republic of Congo, Guinee, Guinee-Bissau, Mali, Niger, Senegal , and Togo). The course was made possible by financial support from UNSCAR, the French Ministry of Foreign Affairs, the Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), and Switzerland. The speakers, from Amnesty International, GCSP, the Dakar Bar of Lawyers, UNODC, Senegal’s Armed Forces, the French Ministry of Defence, the Senegalese Ministry of Justice, the Economic Community of Central African States (ECCAS), CHEDS, and the ICRC, addressed the following topics: the global and regional trends of the international conventional arms trade, the history of the ATT, the scope of the Treaty, its relationships with other global and regional arms control instruments, prohibitions and evaluation of transfers, gender-based violence, international cooperation and assistance, transit and transshipment, record-keeping and reporting, domestic legislation, the role of regional organisations, import controls, the role of civil society organisations, and the view of the ICRC on prohibitions or evaluation of transfers. The participants also worked on a number of simulation exercises and case studies (on brokering and diversion, risk assessment, and the various norms in the ATT).

 

Cours de formation sur la mise en œuvre du Traité sur le commerce des armes (TCA) en Afrique francophone

Dans le cadre du réseau du TCA (ATT Network), le GCSP a organisé son sixième cours de formation sur la mise en œuvre du Traité sur le commerce des armes (TCA) du 26 au 30 septembre 2016 à Dakar (Sénégal) conjointement avec ses partenaires sénégalais (la Commission nationale sur les armes légères et de petit calibre, l’état-major des Forces armées sénégalaises et le Centre de Hautes Etudes de Défense et de Sécurité – CHEDS). Quelque 47 participants ont pris part à cette formation en français. Ils étaient des fonctionnaires civils et militaires ainsi que des représentants de la société civile provenant de 14 pays africains (Burkina Faso, Burundi, Cameroun,  Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Niger, République démocratique du Congo, Sénégal , Tchad et Togo). Ce cours a été rendu possible grâce au soutien accordé par le fonds de l’ONU UNSCAR, par le Ministère français des Affaires étrangères, par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et par la Suisse. Les conférenciers, provenant d’Amnesty International, du GCSP, du Barreau de Dakar, de l’ONUDC, des Forces armées du Sénégal, du ministère français de la Défense, du Ministère sénégalais de la Justice, de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), du CHEDS, et du CICR, ont traité des sujets suivants : les tendances mondiales et régionales du commerce international des armes classiques, l’histoire du TCA, le champ d’application du Traité, ses relations avec les autres instruments internationaux et régionaux de contrôle des armes, les interdictions et l’évaluation des transferts, la violence basée sur le sexe, la coopération et l’assistance internationales, le transit et le transbordement, la conservation des données et l’établissement de rapports, la législation nationale, le rôle des organisations régionales, les contrôles à l’importation, le rôle de la société civile, et la position du CICR sur les interdiction et l’évaluation des transferts.Les participants ont également pris part à des exercices de simulation et des études de cas (sur le courtage et le détournement, l’évaluation du risque, et les diverses normes du TCA).

 

Selected Senegalese media reports on this event / Revue de la presse sénégalaise au sujet de cette formation:

http://www.aps.sn/actualites/societe/article/entre-100-et-150-millions-d-armes-circulent-en-afrique-expert

http://flashactu.info/2016/09/27/armes-de-petit-calibre-100-a-150-millions-dunites-en-circulation-en-afrique/

http://www.sen360.fr/actualite/securite-150-millions-d-039-armes-circulent-en-afrique-chaque-annee-expert-574739.html

http://www.seneweb.com/news/Societe/armes-de-petit-calibre-150-millions-d-un_n_194121.html

http://fatickinfos.com/2016/09/26/augmentation-de-19-importations-darmes-afrique/

http://mediasn.net/une-hausse-de-20-dans-la-commercialisation-des-armes-sur-le-marche-africain/